Aladin

Aladin ou la lampe merveilleuse, (Baldwin Library) traduction Annie Lesca

Un jour où Aladin se promenait en ville, un vieil homme s'approcha de lui, le scruta attentivement et lui dit qu'il était le frère de son père, qu'il était parti à l'étranger depuis longtemps, mais qu'il avait maintenant l'intention d'aider son neveu à faire fortune.

Aladin trouva que tout était conforme aux dires du Magicien : il passa rapidement mais prudemment les trois couloirs pour ne pas effleurer les murs avec ses vêtements, comme le lui avait ordonné le Magicien.

Aladin put acheter de beaux habits et, un jour où il faisait sa promenade habituelle, il croisa la fille du Sultan rentrant des bains avec ses suivantes.

Il portait un élégant costume et chevauchait une belle monture ; il était encadré par une suite de serviteurs qui jetaient des poignées d'or au peuple.

Mais un jour où Aladin était parti à la chasse avec le Sultan, le vieux Magicien vicieux, qui avait entendu parler de sa réussite et voulait récupérer la Lampe Magique, se mit à parcourir les rues de la ville en criant : « Des lampes neuves en échange de vieilles lampes ! »

Il repartit puis revint avec un somnifère puissant : il lui conseilla d'inviter ce soir-là gracieusement le Magicien et de verser la poudre dans son vin pour l'endormir et lui voler la Lampe.

Aladin
Auteur (images): Walter Crane, 1875
Auteur (bande son): Annie Lesca
Licence: License

Afficher les sous-titres.

Cacher les sous-titres.

Ce diaporama a été produit à l'aide du logiciel Raconte-Moi d'AbulÉdu et utilise le travail de Atul Varma (sous licence cc-by) pour la partie web.




          0 votes
Processing your request, Please wait....

Laisser un commentaire