Le livre troue

Le revolver était chargé ! Le garçon fit une magistrale culbute arrière ! La balle fracassa le réveil sur la cheminée et transperça le mur.

Puis elle creva le chauffe-eau de la cuisine. L'eau bouillante et la vapeur envahirent la pièce et la servante se précipita dehors en hurlant.

Dans la cour arrière où trois amies s'amusaient de bon cœur sous les arbres. Zip, la balle siffla et sectionna une des cordes de la balançoire. Badaboum, voici l'une d'elles par terre.

La balle percuta ensuite une automobile qui passait dans la rue. Elle fit exploser le réservoir d'essence. Tous les passagers furent éjectés ; la rue fut envahie de fumée et d'une lumière aveuglante.

La victime suivante était posée sur un chevalet dans l'atelier d'un peintre : Et le "Rire du garçon" se transforma en un rictus béant au milieu de la toile crevée.

Une grand-mère faisait paisiblement la sieste près de son petit aquarium rempli de poissons rouges. La balle frappa le bocal en verre et la réveilla en sursaut. Elle se retrouva trempée et couverte de poissons.

Dans l'animalerie d'à côté, où une cliente cherchait un perroquet bien élevé et bien disant, la balle percuta un des cartons sur une étagère, libérant une troupe de souris blanches affolées.

Un voisin fumait tranquillement sa nouvelle pipe hollandaise derrière sa maison quand bing, la balle la fit voler en éclats. "Qui a mis cette bombe dans ma pipe ?" s'exclama le fumeur sidéré. "Si j'arrive à lui mettre la main dessus, ça fera un plaisantin de moins !"

Au pied d'un poirier croulant sous le poids des fruits un enfant affamé traînait tristement. Or, passant par là, l'infatigable balle cassa une des branches et offrit à l'enfant une bonne douzaine de poires, directement, dans ses bras tendus.

La cible suivante fut un chapeau haut de forme que la balle projeta en l'air. Brusquement nu-tête, furieux, le piéton se retourna contre son voisin : "Mais que vous ai-je donc fait pour que vous vous en preniez à mon couvre-chef ?"

La balle transperça également, en silence, un sac de blé en route pour le moulin ; son propriétaire, très étonné, se demanda pourquoi sa charge s'allégeait à chaque pas...

Infatigable, la balle continua ses ravages et brisa en deux la canne à pêche d'un jeune pêcheur, juste au moment où il remontait une belle prise.

Un jardinier, poursuivi par un chat sauvage, s'était réfugié en haut d'un arbre ; le fauve l'aperçut et bondit mais la balle le heurta de plein fouet. Sauvé !

Une pastèque mûre et ronde à souhait attendait dans la réserve d'une cuisine. La balle, encore elle, la perça de part en part à toute vitesse. En voyant le trou, la maîtresse de maison se mit à hurler : – "Qui est le coupable ? que je lui donne la fessée qu'il mérite !"

Un vendeur de ballons gonflables marchait tranquillement sur le trottoir, tenant à la main les ficelles de ses ballons qui flottaient joyeusement en l'air – "Ballons, ballons ! Qui en veut ?" À cet instant précis, toute sa marchandise explosa, la balle était passée par là.

L'orchestre qui défilait au même moment fit aussi les frais de son passage : c'est la grosse caisse qui se tut brutalement, au grand dam du chef d'orchestre qui se retourna pour insulter le pauvre musicien et son instrument brusquement muet.

Le tuyau du poêle alimenté en charbon de bois par une brave femme fut lui aussi traversé par la balle. De la fumée jaillit en énormes colonnes sombres. Les pompiers eurent beaucoup de mal à sauver la pauvre femme.

Prêt à bondir, un chat observait une toute petite souris et s'apprêtait à saisir sa proie affolée. Or à cet instant précis, la balle fit un trou dans la plinthe en bois du mur, assez large pour qu'elle s'y faufile, saine et sauve.

À l'entrée d'une belle demeure voisine, un cambrioleur se préparait à franchir le seuil en catimini quand la balle frappa... la sonnette, alertant le majordome qui arriva juste à temps pour le voir déguerpir.

La cornemuse écossaise qui jouait l'air de "Robin des bois" pour la jeune clientèle d'un vieux musicien des rues émit soudain un Couac inquiétant quand la balle perça le sac d'air, qui se dégonfla d'un coup avec un dernier soupir.

Deux gamins faisaient les fous dans un bois quand la balle transperça une ruche et leur fit perdre tout entrain : l'essaim surpris en jaillit et fonça sur l'ennemi, dard en avant.

Un cerf-volant tirait tant qu'il pouvait pour échapper aux mains de l'enfant. La balle coupa la corde en deux avec un sifflement aigu et le cerf-volant partit en croisière...

Un chien de garde attaché à sa niche, impuissant, se faisait bombarder de grains de riz quand la balle brisa d'un coup la chaîne qui le retenait. L'animal, d'un bond, se précipita sur son tourmenteur.

Un gateau glacé appétissant venait juste de sortir des mains de cette jeune mariée quand la balle y pénétra... sans en ressortir. Et ce fut une chance pour le jeune écervelé qui avait tiré le coup de revolver : la balle aurait pu continuer son tour du monde et terminer sa course à son point de départ, en le tuant net.

"The hole book" by Peter Newell. Source : https://archive.org/details/holebook00newe

Le_livre_troue

Afficher les sous-titres.

Cacher les sous-titres.

Ce diaporama a été produit à l'aide du logiciel Raconte-Moi d'AbulÉdu et utilise le travail de Atul Varma (sous licence cc-by) pour la partie web.




* *       1 vote